back.png

Lu.14

Oct. 2019

19h —

Spectacle / Étape de création

Une histoire POP’ulaire des États Unis

D'après Howard Zinn
Cie l’Ouvrier du drame

« Le passé nous est transmis exclusivement du point de vue des gouvernants, des conquérants, des diplomates et des dirigeants. Or la mémoire des États n’est résolument pas la nôtre » ! Tel un conteur, Howard Zinn relate l’Histoire étasunienne à travers les regards du peuple, des colonisés, des ouvriers, des femmes, des esclaves, des immigrés exploités, des opprimés.

A l’heure où les États-Unis – et l’Europe – traversent une période de bouleversement politique et une montée du populisme, du nationalisme et du puritanisme, il nous paraît nécessaire de revenir sur l’Histoire de ce pays en se saisissant de l’éclairage que nous offre ceux qui l’ont vécue et non décidée, expérimentée et non manipulée. C’est « une histoire qui se veut créative et souhaite envisager un futur possible sans pour autant trahir le passé. »

Marie Filippi

Le Prato

Lille

​Étape de création

 

Sortie de compagnonnage de Marie Filippi avec la Compagnie Théâtre du prisme, et de l’accompagnement par le Prato de la Cie l’Ouvrier du drame.

 

Mise en scène Marie Filippi

Interprétation Sarah Calver, 

Marjorie Efther, Laurent Robert,

David Scattolin

Dramaturgie Sandrine Roche

Musique Etienne Fauquet

Régie lumière et générale 

Caroline Carliez

Dans le cadre des Toiles dans la ville

Le Prato

Lille

Carte Blanche

Écriture, conception et interprétation

Samira El Ayachi et Gilles Defacque

Accordéon Salim Sferdjella

Dans le cadre des Toiles dans la ville

— Buffet —

21h —

Lecture - performance musicale

Nos correspondances sont nos résistances

Samira El Ayachi et Gilles Defacque

Il et elle se rencontrent et depuis s’écrivent, regardent le monde défiler sous leurs yeux, tentent de le dire.

Il, c’est Gilles Defacque, meneur du Prato et aussi Clown-Poète. Elle, c’est Samira El Ayachi, romancière et autrice pour le spectacle vivant. Ensemble, ils vivent des collaborations artistiques depuis plusieurs années. (« Le Banquet des Timides », « Clément ou Le Courage de Peter Pan », « L’Aile du Radeau

(Don Quichotte à la dérive) ». Autour d’eux, l’actualité se fait-défait, les présidents changent, l’époque aussi, quelque chose demeure, un lien d’écriture, comme une façon de prolonger l’enfance. Et de résister.