back.png

Lun. 09

Fév. 2015

19h —

Lecture vidéo

American Dream

De Nicoleta Esinencu

Le nouveau texte de Nicoleta Esinencu nous parle d’une étudiante moldave qui rêve d’aller en Amérique et d’y travailler. Son souhait se réalisera, mais malheureusement, tout est différent de ce qu’elle avait imaginé, et le rêve tourne au cauchemar : l’héroïne sera forcée de travailler illégalement à Moscou pour payer la dette accumulée en Amérique. Une histoire grotesque, et aussi une bonne occasion de parler de ces deux superpuissances, dont l’influence s’étend au monde entier.

Qu’est-ce qui pousse une jeune étudiante moldave à franchir le pas et à s’envoler pour les Etats-Unis ? Quel est cet attrait étrange qui pousse tant de jeunes aujourd’hui en Moldavie, en France et dans tant de pays à travers le monde à rêver le « Rêve américain » ?  Dans American Dream, Nicoleta Esinencu met des mots sur la violence de ce choix-là, que l’on pourrait résumer à la somme de ce qu’il faut abandonner et de ce qu’il faut endurer. Elle dénonce les aberrations et le cynisme de ce pays qui était jusqu’à peu la première puissance mondiale. Nicoleta Esinencu dessine la carte des flux humains de ces travailleurs rendus en esclavage dans notre monde globalisé. Son analyse est à la fois cinglante et pleine d’humour.
Julien Fišera

La Rose des Vents

Villeneuve d'Ascq

Inédit, première lecture française

Mise en espace Julien Fišera

Avec Laure Josnin

Première traduction française de Alexandra Lazarescou

Avec le soutien de la Maison Antoine Vitez

La Rose des Vents

Villeneuve d'Ascq

Avec Arnaud Anckaert

Production Compagnie Théâtre du prisme

Coproduction La ville de Grande Synthe, Département du Pas-de-Calais

21h —

— Buffet —

Conférence-spectacle

Comment va le monde ?

Conception Arnaud Anckaert, Didier Cousin et Capucine Lange

A mi-chemin entre la conférence, le récit de voyage et le témoignage personnel. Ce spectacle raconte l’année de voyage d’Arnaud Anckaert et Capucine Lange en 1999 dans toute l’Europe, à la rencontre de femmes et d’hommes de théâtre.

En 1999, nous sortions de l’école de Théâtre Lassaad à Bruxelles, qui enseigne la méthode Lecoq. Diplôme en poche, c’est bien beau. Mais que faire, que veut dire aujourd’hui se lancer dans la vie professionnelle ? Quelles questions se poser ? Quels choix faire ? Quels modèles rejeter ou adopter ? De quelles inspirations se nourrir ? Quels objectifs chercher à atteindre, quelles ambitions se donner ? Ces mots paraissent presque vertigineux, au sortir de la vie étudiante. C’est portés par toutes ces questions, guidés par cette naïveté utopique et pourtant essentielle, - car on y revient toujours -, que germe en nous l’idée d’un « voyage autour du monde »... Ce sera un voyage en Europe, pour, avant de se jeter dans la vie professionnelle, aller voir ‘comment se fait le théâtre ailleurs’, ailleurs qu’en France. Pour aller se nourrir, observer, se confronter à d’autres réalités dans  un même métier, à d’autres pratiques de la même passion.
Arnaud Anckaert