back.png

Ma. 10

Fév. 2015

19h —

Bull

Lecture spectale

De Mike Bartlett

Simplement il ne m’aime pas, cela n’a rien à voir avec le travail. Deux postes. Trois candidats. C’est vraiment le mauvais moment pour avoir une tâche sur ta chemise.

Le taureau est lâché dans l’arène pour sa mise à mort. La corrida qui s’y déroule ne convoque pas de spectateurs : c’est un huis-clos. Le verdict est tombé avant que la lutte ne commence. Non pas un « combat avec l’ange », mais avec deux petits démons de la comédie humaine ordinaire, qui voit le cynisme triompher, et l’âge de pierre où le plus fort s’impose. Cette  « sélection naturelle », en tant qu’adulte, je la refuse. Les humiliations de cour de récréation, je les condamne. D’une écriture acérée, rapide, impitoyable, il nous plonge dans un cauchemar où l’on peine à reprendre son souffle. Où la blessure tailladée dans la chair s’agrandit tant et plus au fil de la narration, et où la mort vient comme un soulagement. Une heure de mise à mort, ça suffira pour ce soir. L’homme qui défend son humanité est plus grand que ceux qui la lui volent.

Olivier Coyette

La Ferme d'en Haut

Villeneuve d'Ascq

Inédit, première lecture française

Mise en espace Olivier Coyette

Avec Bruno Buffoli, Olivier Coyette, Maxime Guyon, Flavia Papadaniel

Première traduction française
de
Kelly Rivière

Avec le soutien de la Maison Antoine Vitez

La Ferme d'en Haut

Villeneuve d'Ascq

Avec l’auteure-metteure en scène Alexandra Badéa (en direct de Berlin)

Qui invite l’auteur Samuel Gallet et le compositeur-musicien Benjamin Collier

21h —

— Buffet —

Concert

Performance / 

Lecture-musicale

J’écris toujours à partir du concret, du réel, de ce qui me fait violence dans le  monde contemporain, dans le discours public. Je cherche les endroits où le politique interfère dans l’intime. Dans le contexte d’aujourd’hui où le temps de monter une production se prolonge, je m’interroge sur la possibilité des auteurs de parler en synchronisation immédiate avec l’actualité.

Dans ce sens on va expérimenter avec Samuel Gallet un dispositif d’écriture où l’auteur est sur le plateau le temps de la représentation théâtrale et où il peut intervenir en écrivant en direct, devant les spectateurs, en réagissant à ce qui vient juste de se produire, en mixant avec le musicien Benjamin Collier des textes préenregistrés, des extraits de journaux télé ou radio. En étant à distance entre Berlin et Villeneuve d’Ascq, on va tenter ensemble de créer une écriture commune via de nouveaux outils technologiques d’aujourd’hui.

Alexandra Badéa