back.png

Jeu. 09

Fév. 2017

19h —

À la recherche d'un titre pour notre livre

Lecture spectacle

Étape d'écriture 1

Samira El Ayachi & Gilles Defacque

Gilles Defacque, Samira El Ayachi : un auteur-clown, une romancière. Au milieu d’une Nuit Française enlisée dans le débat sur l’Identité Nationale, deux voix qui n’aiment pas les prédispositions se rencontrent, échangent des poèmes, fabriquent des écritures au plateau, commentent l’actualité, assistent, elles aussi, au déchirement des mondes.

Dès le départ, il y a l’envie de « faire un livre », des pages d’écriture, des heures d’entretiens, sans toutefois parvenir à s’arrêter, gardant le plus loin possible l’horizon d’un Faire Ensemble, prolongeant le plaisir d’une correspondance littéraire à voix haute ou via wanadoo, et gmail. C’est l’histoire d’un homme et d’une fille qui tentent de maintenir l’enfance à la surface de notre époque.

Gilles Defacque et Samira El Ayachi

Le Prato

Lille

Avec Gilles Defacque et Samira El Ayachi

Le Prato

Lille

Inédit, première lecture française

Mise en espace Cécile Backès

Avec Fanny Chevallier, Matthieu Cruciani, Saverio Maligno, Hervé Guerrisi, Victoria Quesnel, Lola Haurillon, Fatou Malsert

21h —

— Buffet —

Place des minorités

Lecture spectacle

Aïat Fayez

En mai 2016, AÏat Fayez a gagné le prix Scenic Youth — prix des lycéens pour les nouvelles écritures de théâtre créé à la Comédie de Béthune — pour son texte L’éveil du printemps. Nous lui avons proposé plusieurs possibilités de prix ; il a choisi une commande d’écriture, et a écrit Place des Minorités, que je mets en lecture dans le Festival Prise Directe. À l’heure où j’écris ces lignes, le texte n’est pas terminé, je ne l’ai pas encore lu. Je me suis engagée auprès d’Aïat, car je connais bien son travail et que j’ai été intriguée de ce qu’il m’a dit du sujet du texte.

« Je suis des vôtres, oui ou non ? Je fais vraiment partie de la famille du théâtre français ? Ou suis-je un étranger parmi vous - un étranger agréé dont vous attendez d’enregistrer l’étrangéité de sa qualité d’étranger ? Suis-je dans vos théâtres un étranger ni totalement étranger ni vraiment intime,  un étrange étranger, un étranger familier ? (...) Avec Place des Minorités, je veux faire de la place des minorités sur la scène théâtrale française le sujet à part entière d’une pièce de théâtre. » Ces quelques mots d’Aïat Fayez, extraits d’une note d’intention sur le projet, parlent d’eux-mêmes. Ne reste plus qu’à découvrir le texte et la fiction qu’il aura tissée.

Cécile Backès