back.png

Mar. 07

Fév. 2017

19h —

Micky & Addie

Lecture spectacle jeune public

Robert Alan Evans

Addie est une petite fille vive et volontaire. Elle écrit pour son école des règlements, et rêve d’être la meilleure surveillante de récréation de tous les temps. Micky vient juste de fêter son dixième anniversaire et cherche un nom pour son groupe de rock. Entre eux, le mythe décousu d’un papa parti voyager dans le cosmos, un voyage express
 à Glasgow et une amitié naissante. Micky et Addie est une histoire sur les histoires. Celles qui aident à traverser. 

Sur nos difficultés d’adultes à parler de l’abandon de la fin de l’amour ou de la vie. Sur nos petits arrangements avec la vérité. Sur notre besoin d’écrire pour nos enfants (pour eux, ou pour nous ?) un monde plus doux et d’autres vies que les nôtres. Sur la réalité avec laquelle il faut tricoter. Micky et Addie interroge notre besoin d’édulcorer et la capacité des enfants à entendre, comprendre et absorber les histoires qui les façonnent.


Marie Levavasseur et Estelle Savasta

Le Grand Bleu

Lille

Mise en espace Marie Levavasseur et Estelle Savasta

Avec Adrien Letartre et Gaëlle Moquay

Artistes compagnons de route du Grand Bleu


Traduction Séverine Magois

Le Grand Bleu

Lille

Inédit, première lecture française

Mise en espace Adrien Mauduit

Avec Chloé André, Alexandre Carrière

Maxime Guyon

Traduction Laurent Muhleisen

21h —

— Buffet —

Lecture spectacle jeune public

Lait noir ou voyage scolaire à Auschwitz

Holger Schober

Thomas 17 ans, Allemand en perte de repères, part en voyage scolaire à Auschwitz, qu’il déserte. Il est arrêté pour vagabondage et rencontre Tomasz, policier polonais. Nous suivons en parallèle sa fille de 16 ans, Isabella, qui découvre par la lecture du journal intime de sa grand-mère la vie à Auschwitz
à 16 ans en 1941.

Comment la candeur de la jeunesse cohabite avec l’Histoire ? Comment celle-ci nous définit aux yeux des autres ? Holger Schober met en scène cette descendance qui doit sans cesse se justifier de vouloir vivre dans le présent,
et la génération précédente qui incarne le devoir de mémoire. Une dualité s’instaure : d’une part cette instruction semble vaine, tant l’Histoire, les chiffres, les noms semblent abstraits pour des enfants du XXIe siècle, d’autre part l’ignorance et le révisionnisme étant le moteur de ces idéologies, la prise de conscience et l’information sont les armes principales pour les combattre. Les personnages affrontent ces sujets sans détour. Cependant l’innocence de cette jeunesse, le moment présent de cette rencontre, apportent une distance et une légèreté. Cette tonalité fait de ce texte non dénué d’humour, un texte nécessaire.


Adrien Mauduit