back.png

Mer. 11

Fév. 2015

19h —

Asparagus

Lecture musicale

De Gianina Carbunariu

A travers leur quête de nourriture, les deux protagonistes d’Asparagus parlent du repli sur soi, de communautarisme dans un monde globalisé. George est anglais, il a environ 70 ans. Dani est roumain, il en a une bonne trentaine. Tous les deux déambulent dans un supermarché avant sa fermeture, au moment où les réductions sont les plus intéressantes. On suit le monologue intérieur des deux protagonistes dans leur recherche des produits alimentaires les moins chers.

Dani et George ne se parlent pas. Ils se croisent. Ils se jaugent. Le texte est constitué des pensées qui habitent chacun devant les produits alimentaires en putréfaction. Ils rêvent de soleil et haïssent de manière égale les tziganes. Car il ne s’agit pas d’une diatribe contre la malbouffe ou les magasins discount, mais d’une métaphore des relations entre Europe de l’Est et de l’Ouest, entreprise par l’auteure de « Kebab ». Le texte est très concret : les pensées décrivent le cellophane entourant les poulets, les crevettes presque verdâtres. Sans que les personnages ne le sachent, leurs consciences se répondent, s’accordent, se complètent. Le travail des comédiens tient plus de la partition que de l’interprétation à deux. Aussi, pour cette mise en lecture, je propose un dispositif sonore et musical, de manière à faire entendre la dimension « mentale » de l’écriture. Une sorte d’apéritif musical invitant à collectivement rire de désespoir.

Eva Doumbia

Espace Culture Université de Lille,

Sciences et Technologies

Villeneuve d'Ascq

Mise en espace Eva Doumbia

Avec Jean-Claude Giraudon et David Scattolin

Le musicien Lionel Elian est invité sur cette lecture

Espace Culture Université de Lille,

Sciences et Technologies

Villeneuve d'Ascq

Conception, écriture et interprétation

Charles Culot et Valérie Gimenez

Ecriture et mise en scène Alexis Garcia

Conseiller artistique Jos Verbist

21h —

— Buffet convivial —

Spectacle-documentaire

Nourrir l'humanité c'est un métier

Création collective, Cie Art & tça

Quel avenir pour notre ruralité ? Notre Culture ? Les géants de l’agriculture seront-ils les seuls à nourrir l’humanité ? Quel avenir pour notre nourriture ? Notre paysage ? Dans cette pièce de théâtre documentaire, à travers le sort des agriculteurs, c’est l’état de notre monde et de celui que nous laisserons à nos enfants qui est ici interrogé. Derrière une simple table nappée d’une toile cirée, un couple d’agriculteurs raconte son quotidien. Puis l’accent change, un autre couple, un autre témoignage. Sur scène, Charles Culot, fils d’agriculteurs lui-même, et Valérie Gimenez donnent vie aux agriculteurs qu’ils ont rencontrés.

Nous sommes trois lauréats de l’Esact (conservatoire de théâtre de Liège) et avec d’autres avons fondé la Cie Art & tça en 2002. Nous travaillons à partir du réel afin de créer des outils de sensibilisation sur des sujets d’actualité, des faits de société méconnus et dont nous sentons l’urgence du changement. Nourrir l’Humanité c’est un métier a été écrit sous l’impulsion de Charles Culot, fils d’une famille d’éleveurs, avec qui nous sommes allés à la rencontre de nombreux agriculteurs Belges et Français pour recueillir leurs témoignages sur la situation agricole actuelle. Notre écriture se base sur la restitution de leur parole, et notre travail a été de la rendre le plus lisible possible, afin que personne n’en ressorte indemne.